Communiqué « Loi Travail… ni amendable, ni négociable ! »

Loi Travail… ni amendable, ni négociable !

 

FORCE OUVRIERE dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.

 

En surfant sur des violences inacceptables que FORCE OUVRIERE a toujours fermement condamnées, en accusant les syndicats et en menaçant d’interdire les manifestations, le Premier Ministre manque de sang-froid et de responsabilité.

 

Depuis plusieurs mois FORCE OUVRIERE met, en particulier, l’accent sur les points les plus dangereux du projet de loi dont l’inversion de la hiérarchie des normes qu’elle n’acceptera jamais.

 

FORCE OUVRIERE appelle les pouvoirs publics à se ressaisir et, plutôt qu’invoquer le dialogue social, à pratiquer sérieusement et concrètement la concertation indispensable dans une démocratie. FORCE OUVRIERE a déposé des propositions précises.

 

D’ores et déjà FORCE OUVRIERE prévient que s’il prenait l’idée au gouvernement de passer en force à l’Assemblée Nationale en juillet avec le 49.3, elle ne lâcherait pas, y compris à la rentrée.

 

Massive, dynamique, combattive, revendicative, la manifestation nationale unitaire à Paris et en province du 14 juin illustre la détermination sans faille des salarié-e-s, des privé-e-s d’emploi, des jeunes et des retraité-e-s à gagner le retrait du projet de loi Travail et à obtenir de nouveaux droits.

Le Président de la République reste silencieux après le courrier des organisations syndicales du 20 mai. Restera-t-il de marbre devant les milliers de votations que lui remettront les organisations le 28 juin prochain ?

D’ores et déjà des dizaines de milliers de votation pour le retrait  du projet de loi sont recueillies. FORCE OUVRIERE appelle les salarié-e-s, les privé-e-s d’emploi, les jeunes, et les retraité-e-s à voter massivement. .

 

FORCE OUVRIÈRE appelle à poursuivre les actions revendicatives et à participer massivement à la mobilisation du jeudi 23 juin :

 

A Saint Etienne devant la Bourse du Travail à 18 H 00

A Roanne Pique-nique de lutte Place de l’Hôtel de Ville de 12 h à 14 h